L’Histoire de Bird Island

En 1771, un navire signale l’île et note qu’elle est « couverte d’oiseaux innombrables ». Lorsque les propriétaires actuels achètent Bird Island, en 1967, les « oiseaux innombrables » n’étaient plus que quelques uns, groupés à l’extrémité Nord de l’île.

Pendant deux siècles, l’environnement fragile de l’île avait été malmené par l’arrivée des hommes. De 1896 à 1906, 17.000 tonnes de guano ont été extraites de Bird Island et exportées vers l’île Maurice pour être répandues dans les champs de canne à sucre.

Durant ces 37 dernières années, le propriétaire Mr Savy et ses partenaires ont conçu avec succès un projet audacieux où l’exploitation commerciale a cédé le pas aux objectifs de conservation du patrimoine naturel de l’île. Bird Island Lodge, l’établissement touristique créé sur l’île, est géré dans le plus grand respect de l’environnement insulaire, qu’il est destiné à faire connaître auprès des visiteurs. Un programme de conservation et d’éco-tourisme a été mis en oeuvre à Bird Island, programme qui a été l’un des premiers du genre au monde.

Il atteint pleinement ses objectifs de protection de l’environnement et d’éco-tourisme.

1771
Bird Island est repéré par le navire « The Eagle ». Le capitaine baptise l’île « Bird Island ». et relève la présence d’ « oiseaux innombrables et beaucoup de vaches de mer (dugongs) sur la plage. »

1787
Expédition française, relatée par Malavois, qui mentionne l’existence de bois de qualité inferieure sur l’île et d’un seul point d’eau douce, croupie et de mauvais goût.

1808
En provenance de la mer Rouge avec 180 passagers à bord, le navire corsaire français l’« Hirondelle », s’échoue sur le récif situé au large de la côte Nord-Est de l’Ile.

Les survivants du naufrage réussissent à gagner l’île. Ils quitteront Bird Island au bout de vingt-deux jours, sur un radeau de fortune, avec lequel ils parviendront à gagner Mahé, l’île principale.

1882
Le navire anglais « Alert ». fait escale à Bird Island et signale la présence de deux habitants, Africains, salant le poisson et les oiseaux. On n’en saura jamais plus sur ces deux résidents de Bird Island.
 

1895
Exploitation du guano, source de phosphates. 17.000 tonnes de guano sont exportés de Bird Island en dix ans. Cette activité nécessite la présence sur l’île d’une centaine de personnes, la population la plus importante enregistrée au cours de toute l’histoire de Bird island.

1906
Le guano de l’île est déjà épuisé et la plupart des personnes travaillant à son extraction retournent à Mahé.

1931 
Douze personnes habitent sur l’île, vivant de la culture des cocotiers et du coton. La culture de papayers ainsi que les autres activités humaines perturbent l’équilibre de l’île et décime la population de Sternes fuligineuses qui chute d’un million de couples à 65 000.

1955
La disparition des Sternes fuligineuses continue, les activités humaines provoquant le recul de l’habitat de ces oiseaux et la destruction de leurs oeufs : on ne recense plus que 18 000 couples des Sternes fuligineuses sur l’île, confinés sur les bancs de sable à la pointe Nord de l’île.

1967
Son propriétaire actuel acquiert Bird Island.

1973
Le tourisme commence avec l’ouverture de dix premiers bungalows du Bird Island Lodge.

1978
Le Bird Island Lodge fonctionne à plein, avec ses vingt-quatre bungalows.

1989
Notre tortue géante « Esmeralda » entre dans l’histoire en devenant la plus lourde tortue du monde avec ses 298 kilos.

1993
Inauguration du nouveau Lodge, l’ancien ayant été démoli l’année précédente.

1994
Bird Island est distingué par « British Airways Tourism ».

1995
Des tireurs expérimentés sont envoyés à Bird Island afin d’éradiquer les lapins qui ravagent l’île. Le projet de conservation des tortues est lancé, avec l’aide du Dr Jeanne Mortimer, experte en herpétologie résidant aux Seychelles.
 

1996
Éradication des rats de l’île. L’opération dure six mois et se solde par un succès total.
 

1997
Sir David Attenborough visite l’île avec une équipe de la BBC. Il filme la colonie de sternes fuligineuses pour deux épisodes de la série « La vie des oiseaux », diffusés en 1998 et 1999 : « Les exigences de l’oeuf » et « Les problèmes de la parentalité ».

2003
Bird Island remporte un prix Green Planet pour sa gestion et ses bonnes pratiques environnementales.

2005
Bird Island remporte un autre prix Green Planet pour sa gestion et ses bonnes pratiques environnementales.

2005
Le personnel de Bird Island est récompensé collectivement et reçoit le titre de Birdwatcher de l’année par le Comité Ornithologique des Seychelles.

2005
Bird Island arrive en finale lors de la remise du prix récompensant les meilleurs hôtels de tourisme responsable, durant le World Travel Market à Londres en Novembre 2005. Bird island est le seul hôtel des Seychelles à être nominé pour cette récompense.
 

2006
Bird Island est l’une des sept meilleures destinations d’éco-tourisme « authentique » sur la planète, retenues par le BBC Wildlife Magazine.