La Vie Marine

La vie marine dans les eaux de Bird Island est riche et variée, avec diverses espèces de poissons, tortues, crustacés, poulpes et de mammifères marins ; mais certaines d’entre elles se démarquent.

Les tortues vertes

Les tortues vertes sont considérées comme une espèce en voie de disparition et sont protégées à l’intérieur et autour des eaux au large de Bird Island. Elles pondent toute l’année, mais sont plus fréquemment observées sur Bird Island de juin à septembre. Elles migrent sur de longues distances après quelques années sur leurs plages de nidification autour de Bird Island et viennent sur le rivage pour pondre en soirée. L’éclairage extérieur sur Bird Island est minime afin d’encourager les tortues vertes à se rendre sur le rivage et pondre. Etant donné qu’elles pondent la nuit, il est donc plus difficile de les repérer, mais chaque fois que notre agent de conservation, Robby en rencontre une, il informe les clients qui sont invités à venir voir cette tortue marine incroyable.

Sur Bird Island, un petit groupe de tortues juvéniles fréquente la Passe Coco car elle leur fournit l’habitat idéal avec des eaux peu profondes riches en herbiers. Bien que les clients n’aient pas l’occasion de voir la nidification d’une tortue verte, il y a toujours la possibilité de nager avec nos jeunes amies. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les tortues à écailles

Les tortues imbriquées se placent plus haut sur la liste et sont considérées comme en danger critique. Cette espèce de tortue est également protégée dans nos eaux, et Bird Island prend un grand soin à être un lieu de refuge pour ces créatures.

La saison de nidification des tortues à écailles a lieu d’octobre à février et lors de son point culminant en décembre jusqu’à cinq tortues imbriquées sortent de la mer chaque jour et rejoignent la plage pour creuser un nid et pondre leurs œufs. Il est inhabituel pour un invité qui reste 3 ou 4 nuits pendant les mois de haute-saison de mi-octobre à mi-janvier, de ne pas voir pondre une tortue à écailles, ou de ne pas assister à la naissance de leurs nouveau-nés de mi-décembre à mi-mars. Très souvent, vous verrez les mêmes tortues à écailles revenir sur la même plage saison après saison, ce qui est incroyable compte tenu de l’immensité de l’océan.

Les dauphins

Ce sont les Grands dauphins, l’une des espèces les plus connues de dauphins, qu’on trouve le plus fréquemment autour de Bird Island ; et on peut parfois voir des dauphins à long bec jouer dans l’eau. La plupart des espèces vivent dans des zones peu profondes d’océans tropicaux et tempérés dans le monde. Les dauphins sont des créatures très intelligentes et respectueuses ; et ils sont également très énergiques, on les voit souvent lorsque le bateau est de sortie.

Le dauphin est un animal sociable, vivant en groupes de 10 à 100 individus ; de plus grands groupes peuvent même se former au large. Il est facile de repérer nos groupes de dauphins résidents, ce qui est une expérience palpitante.

Les baleines

Pendant les mois les plus calmes, d’octobre à novembre, les voies de migration des baleines passent par Bird Island et pendant cette période, quelques chanceux peuvent avoir le privilège de voir des baleines franches australes, des baleines à bosse et des baleines pilotes.

Les baleines à bosse sont les baleines les plus susceptibles d’être repérées. Depuis qu’elles sont protégées contre la chasse à la baleine, un petit groupe a été aperçu à proximité des Mascareignes et des Seychelles. Chaque année, ces baleines entreprennent la plus longue migration annuelle de tous les mammifères, parcourant des milliers de kilomètres, des régions polaires aux tropiques où elles viennent se reproduire. On peut également repérer des baleines pilotes dans la mesure où elles préfèrent les eaux chaudes et profondes, généralement autour des bords extérieurs du plateau continental.

Normalement, on trouve les baleines franches australes en dehors de notre région, mais de récentes observations récentes indiquent une expansion de leur population. Ces baleines sont énormes et se déplacent lentement et étaient par conséquent celles qui étaient ciblés pendant la période de la chasse à la baleine. Nous sommes susceptibles de croiser ces espèces au cours de leur période de migration quand elles arrivent des eaux méridionales d’hiver et se déplacent vers le nord pour se reproduire.